«

»

Déc 11

Les différents tissages

Il existe une multitude de tissus, c’est à dire d’étoffes tissées ou non. Mais savez-vous comment les tissus sont créés? à partir de quel matériau ?

Les différents types de tissage

Les différents tissages - étape n°2

Les textiles sont caractérisés entre autres par leur armure, leur largeur, le nombre de fils de chaine et de trame par centimètre ainsi que par la nature des fils utilisés (écrus ou teints). L’armure désigne le mode d’entrecroisement des fils de chaîne et des fils de trame. Il existe trois armures principales : toile, sergé et satin. Dans le cas des toiles, les fils de chaine et les fils de trame se chevauchent le plus simplement possible : le fil de trame est au-dessus puis en-dessous des fils de chaine. Les textiles tissés ainsi sont le coton, la baptiste, la popeline, la percale, le taffetas ainsi que les tissus à quilter, les vichy, les étamines, les voiles, les mousselines. Ces textiles sont peu onéreux à produire et sont relativement solides et durables, peuvent être produits à partir de toutes les fibres textiles et ils n’ont ni envers ni endroit.

Le tissage double

Les différents tissages - étape n°3

Il s’agit d’une variation du tissage précédent puisque ils sont réalisés par le chevauchement de deux chaines et deux trames voire plus (dans tous les cas, le nombre de fils qui se chevauchent est constant). Il est possible de tisser des fils de couleur différente ce qui donnera un effet de damier. L’exemple le plus classique est le tissu oxford. Les textiles à tissage double se trouvent dans la section « tissus à chemises » dans les magasins de tissus.

Le tissage sergé

Les différents tissages - étape n°4

Ce tissage est facile à repérer parce qu’il crée des lignes en diagonale : le fil de trame passe sous un puis sur deux (ou plus) autres fils de chaîne en décalant d’un fil à chaque passage d’où l’effet d’oblique sur l’endroit. Ces tissus ont donc un endroit et un envers bien marqués. En fonction du nombre de fil de chaines chevauchés, on obtient des effets différents comme les chevrons ou les pieds de poule. Les sergés sont en général plus rêches que les toiles et les exemples les plus communs sont le denim (les jeans) et le drill (la même chose que le denim avec des fils de chaine et de trame de la même couleur), la gabardine ou le tweed.

Le tissage satin

Les différents tissages - étape n°5

Le satin est une étoffe souple, brillante sur l’endroit et mate à l’envers, douce et qui se drape superbement. Pour créer ce textile, un des fils chevauche quatre fils ou plus perpendiculaires, avant de repasser sous un fil et de recommencer. Le fait de chevaucher ainsi beaucoup de fils donne l’effet brillance et douceur. Cela rend également le satin plus fragile puisque il est plus facile de faire des accrocs.

Le tissage jacquard

Les différents tissages - étape n°6

Un tissu en jacquard fabriqué sur un métier spécial appelé métier Jacquard, et possède des motifs complexes. Sur ce métier, le tisseur peut contrôler les fils de chaine ce qui permet de créer des motifs complexes et multicolores. Ces tissus sont donc plus onéreux mais les motifs ne se fanent pas ni ne s’effacent comme cela peut être le cas pour les tissus imprimés. L’envers de ces tissus peut présenter quelques fils, il vaut mieux donc les doubler ou les utiliser de façon à ne pas exposer l’envers. Les tissus jacquards sont très utilisés dans l’ameublement. Les plus communs sont les brocards et les damassés.

Laisser un commentaire